CHRS : Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale

Objectifs principaux

Accompagner la personne dans l’accès en logement autonome pour une insertion durable en milieu ordinaire ou adapté.

Publics visés

Personnes isolées ou familles connaissant de grandes difficultés d’ordre économique et social. Pas de minimum de ressources.

Mode de prescription et de validation

La demande doit être adressée au SIAO. L’évaluation sociale est effectuée par le SIAO. Validation de la demande par la commission territoriale d’orientation.

Modalités de mise en œuvre

Au sein d’un CHRS, les personnes ou les familles admises disposent d’un accompagnement social destiné à les aider à retrouver leur autonomie personnelle et leur autonomie sociale. La personne doit accepter la contractualisation et l’accompagnement social. La prise en charge au sein d’un CHRS demande une participation financière mensuelle de la part des personnes accueillies, correspondant à leurs frais d’hébergement et d’entretien. Celle-ci a une valeur pédagogique et permet d’aider les résidents à apprendre ou réapprendre à gérer son budget personnel ou familial. Elle est calculée selon les ressources de la personne.

L’hébergement en CHRS est effectué majoritairement dans des logements en diffus ; seuls les CHRS Keranne et le Safran disposent de petits collectifs pour l’accueil des femmes et des enfants.

Durée : L’admission est faite pour une durée déterminée et renouvelable. Le séjour peut durer tant qu’une solution durable n’est pas proposée (loi DALO).

Financement de l’accompagnement

Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS)

ALT : Aide au Logement Temporaire

Objectifs principaux

L’Aide au Logement Temporaire a pour objectif de loger à titre temporaire « des personnes éprouvant, en raison de l’inadéquation de leurs ressources ou de leurs conditions d’existence, des difficultés particulières pour accéder à un logement ou s’y maintenir ». L’accompagnement a pour finalité de permettre au ménage occupant un « logement temporaire » d’acquérir une plus grande autonomie et d’accéder à un logement autonome décent.

Publics visés

Il s’agit de personnes majeures (ou mineures avec l’accord des personnes qui en ont la responsabilité) :

  • Aux ressources faibles
  • Avec des ouvertures de droits
  • N’ayant pas accès à un logement autonome
  • La demande de logement social doit être déposée et validée

Mode de prescription et de validation

La demande doit être adressée au SIAO. L’évaluation sociale est effectuée par le SIAO. Validation de la demande par la commission territoriale d’orientation.

Modalités de mise en œuvre

Au sein d’un ALT, les personnes ou les familles admises disposent d’un accompagnement social destiné à les aider à retrouver leur autonomie personnelle et leur autonomie sociale. La personne doit accepter la contractualisation et l’accompagnement social. La prise en charge au sein d’un ALT demande une participation financière mensuelle de la part des personnes accueillies, correspondant à leurs frais d’hébergement et d’entretien. Celle-ci a une valeur pédagogique et permet d’aider les résidents à apprendre ou réapprendre à gérer son budget personnel ou familial. Elle est calculée selon les ressources de la personne. Lors de son admission, deux contrats sont signés par le demandeur : Un contrat d’occupation du logement et un contrat d’accompagnement social.

Cet accompagnement prend la forme de rencontres régulières dont le rythme moyen ne peut pas être inférieur à une fois par quinzaine. L’accompagnement prend en compte la situation globale et a pour objet la résolution de difficultés au regard de la problématique logement. Il est axé notamment sur :

  • L’analyse et l’évaluation des besoins et des potentialités
  • L’aide aux démarches et à l’accès aux droits
  • L’aide éducative à la gestion du budget privilégiant le logement
  • La sensibilisation aux économies d’énergie
  • La sensibilisation aux règles de vie sociale, à l’appropriation du logement, de l’environnement
  • L’information sur les droits et devoirs des locataires
  • L’aide à la recherche d’un logement adapté
  • L’aide aux démarches en vue d’un aménagement
  • La mesure d’accompagnement doit être articulée par les autres mesures spécifiques d’actions sociales mises en œuvre dans le cadre de l’accompagnement renforcé RSA, de la protection des mineurs ou des majeures qu’elle soit administrative ou judiciaire

Durée : Pas de durée de séjour réglementaire mais l’objectif est que la durée moyenne n’excède pas six mois.

Financement de l’accompagnement

Département du Morbihan et DDCS (public spécifique)

Pension de famille

Objectifs principaux

Proposer un habitat pérenne dans une structure de taille réduite alliant logements privatifs et espaces collectifs

Publics visés

Personnes isolées, très désociabilisées, ayant fréquenté de manière répétitive les structures d’hébergement

Mode de prescription et de validation

La demande doit être adressée au SIAO. L’évaluation sociale est effectuée par le SIAO. Validation de la demande par la commission territoriale d’orientation

Modalités de mise en œuvre

  • Projet social favorisant l’insertion par le logement
  • Projet collectif favorisant le vivre ensemble
  • Projet de sécurisation permettant de garantir la continuité des soins
  • La personne doit accepter la contractualisation et l’accompagnement social
  • Autonomie dans la vie quotidienne acquise
  • Un hôte assure l’animation de la maison et le suivi du projet social de la personne

Durée : Accueil sans limitation de durée

Financement de l’accompagnement

DDCS

Résidence sociale

Objectifs principaux

Accueillir de manière temporaire des personnes ayant des difficultés économiques et sociales dans un logement collectif meublé.

Publics visés

Personnes ayant des difficultés économiques et sociales, sans limitation d’âge, ayant des ressources.

Mode de prescription et de validation

La demande doit être adressée au SIAO. L’évaluation sociale est effectuée par le SIAO. Validation de la demande par la commission territoriale d’orientation.

Modalités de mise en œuvre

Les personnes accueillies doivent être suffisamment autonomes dans la vie quotidienne pour occuper un logement autonome. Accompagnement léger. Durée : 1 mois renouvelable sans limitation de durée

Financement de l’accompagnement

DDCS, Département du Morbihan, commune

Résidence accueil

Objectifs principaux

Proposer un habitat pérenne s’articulant autour d’un accompagnement social et sanitaire adapté.

Publics visés

Personnes handicapées psychiques stabilisées, sans critère d’âge, au faible niveau de ressources, en situation d’isolement social. La résidence est un semi-collectif associant logements privatifs et espaces d’animation collectifs.

Mode de prescription et de validation

Évaluation déléguée au service de psychiatrie. La demande est ensuite transmise au SIAO et validée par la commission territoriale d’orientation.

Modalités de mise en œuvre

La personne doit accepter la contractualisation et l’accompagnement social. Durée : Accueil sans limitation de durée.

Financement de l’accompagnement

DDCS

(source : Extrait du Guide de l’insertion par le logement du Morbihan – mars 2014 )